La Montagne qui accouche d’une souris

Il est des moments où, oublieuse de ma nature faillible et terriblement humaine, je conçois des projets démesurés. Je vois avec une netteté déconcertante mon projet achevé. Il me semble même que je peux en caresser les contours du bout de mes doigts avant de réaliser dans la douleur la distance qui sépare l’idée de la chose. Quand je me rends compte que j’ai dépensé … Continuer de lire La Montagne qui accouche d’une souris