« Tropique de la violence », Nathacha Appanah 

Tropique de la violence… Le titre du roman de Nathacha Appanah sonne comme une oxymore tant on associe volontiers les tropiques au soleil, à la mer, à la vie douce et à la joie de vivre. Pourtant, dans ce court roman, Nathacha Appanah rend compte de la violence qui sévit dans l’île de Mayotte. Bien que ce département français situé dans l’Océan Indien offre un … Continuer de lire « Tropique de la violence », Nathacha Appanah 

« L’épopée de Gilgamesh », un récit d’apprentissage

L’Epopée de Gilgamesh est un texte parcellaire vieux de quatre millénaires. Malgré l’écart culturel, géographique et chronologique qui nous sépare de la société mésopotamienne, les aventures de Gilgamesh, le roi d’Uruk, résonnent en nous avec une étrange modernité. L’amitié que le roi tisse avec Enkidu touche tout un chacun. Les deux hommes commencent par se haïr avant de nouer une amitié fraternelle quand ils ont … Continuer de lire « L’épopée de Gilgamesh », un récit d’apprentissage

« Apologie pour Clytemnestre », Simone Bertière

Longtemps considérée comme l’archétype de la mauvaise épouse et de la mère indigne, celle qui préfère son amant à son fils, qui traite sa fille comme une servante et qui, feignant d’accueillir chaleureusement son mari revenu victorieux de dix années de guerre, n’hésite pas à le poignarder froidement au sortir de son bain, Clytemnestre n’a pas été épargnée par la postérité. A la criminelle, la … Continuer de lire « Apologie pour Clytemnestre », Simone Bertière

«En attendant les barbares», J. M. Coetzee

Les événements d’En attendant les barbares se déroulent à une époque indéterminée. Des sujets de l’Empire, installés dans une région aride et inhospitalière, craignent que les barbares qui vivent reculés dans les montagnes ne viennent les envahir, revendiquant ainsi la propriété d’une région qui était auparavant la leur. Cette menace imminente transforme rapidement le village en arrière-garde où des militaires sont dépêchés pour faire reculer … Continuer de lire «En attendant les barbares», J. M. Coetzee

« La Guerre des Mondes », H. G. Wells

Peu nombreuses sont les personnes qui croient encore en l’existence d’une vie extraterrestre – ou même à s’en soucier. Au crépuscule du XIXème siècle, lorsque Herbert George Wells écrit La Guerre des mondes, la possibilité qu’il y ait une vie en dehors de la Terre était loin d’être farfelue. Mais tandis que les uns rêvent que l’humanité parte à la conquête d’autres planètes apporter la … Continuer de lire « La Guerre des Mondes », H. G. Wells

« Quatrevingt-treize », Victor Hugo

Nombreuses sont les raisons de lire Quatrevingt-treize. Tout d’abord, c’est le dernier roman de Victor Hugo, l’auteur est au sommet de son art et manie avec adresse l’art de la description et du dialogue. Ensuite, c’est une occasion de comprendre l’histoire de France à travers la fiction – même si au milieu de l’ouvrage on assiste à une conversation mouvementée entre Robespierre, Danton et Marat … Continuer de lire « Quatrevingt-treize », Victor Hugo

« Lettre au père », Franz Kafka

Si écrire sur sa mère est une pratique courante chez les écrivains, écrire sur son père est plus rare. La démarche de Franz Kafka dans la Lettre au père est insolite pour plusieurs raisons. Il n’écrit pas pour être publié mais pour un seul destinataire, son père. Sa démarche est tellement sincère que la mère de Kafka n’osera pas remettre cette lettre à son mari. … Continuer de lire « Lettre au père », Franz Kafka

«N’ba», Aya Cissoko

Écrire sur sa mère est presque un passage obligé en littérature.  A la mort de cette figure tutélaire, pilier de la famille et gardienne de la culture, les écrivains ressentent le besoin de prendre la plume pour lui rendre hommage et dire quelle grande femme elle a été mais également pour la rendre éternelle dans l’imaginaire de leurs lecteurs. C’est à ce rituel que s’est … Continuer de lire «N’ba», Aya Cissoko

« Le voyage de saint Brendan », Benedeit

Le voyage de saint Brendan est un récit curieux mais très agréable à lire. C’est une version en ancien français d’une partie très connue de la vie du moine irlandais Brendan. Comme le titre l’indique, il s’agit d’un récit de voyage, mais ce n’est pas un voyage ordinaire. Très rapidement, le lecteur pénètre dans un univers merveilleux. Un récit de voyage dans l’au-delà… Sans raison … Continuer de lire « Le voyage de saint Brendan », Benedeit

« Le Roman de Fauvel »

J’ai un amour profond pour la littérature médiévale mais il arrive que cette dernière me déçoive comme ce fut le cas avec Le Roman de Fauvel. Je pensais que j’allais lire un livre à la fois divertissant et édifiant, un livre semblable à Robert le Diable, un roman que j’ai adoré – mais il n’en fut rien. Le Roman de Fauvel ressemble un peu au … Continuer de lire « Le Roman de Fauvel »

« Zadig ou la Destinée », Voltaire

Nous sommes à Babylone. Zadig est un jeune homme beau et vaillant. Au début du conte, il a le cœur gonflé d’idéaux et de bons sentiments. Il croit qu’être plein de noblesse le rendra heureux mais il réalise rapidement que le monde est injuste, ce ne sont pas les hommes bons qui sont les plus heureux, au contraire, son amour de la justice et du … Continuer de lire « Zadig ou la Destinée », Voltaire

« La Nuit de l’erreur », Tahar Ben Jelloun

La Nuit de l’erreur est l’unique roman que j’ai lu de Tahar Ben Jelloun, un auteur pour qui j’ai une tendresse que je ne saurais expliquer. Ce qui est amusant avec ce roman c’est que je l’ai lu deux fois. La première fois, j’étais adolescente. Je ne me rappelais plus l’histoire pourtant le roman avait laissé une profonde empreinte dans mon esprit. Naguère, alors que … Continuer de lire « La Nuit de l’erreur », Tahar Ben Jelloun

« La Confusion des sentiments », Stefan Zweig

L’intrigue C’est l’histoire d’un jeune homme qui étudie par dépit la littérature anglaise avant de se passionner pour cette discipline et d’y consacrer toute sa carrière universitaire. D’abord volage et vagabond, Roland devient un jeune étudiant très appliqué grâce à l’un de ses professeurs avec qui il entretient une relation privilégiée. Impressionné par l’étendue de ses connaissances et par la passion avec laquelle il enseigne … Continuer de lire « La Confusion des sentiments », Stefan Zweig

« Petit Pays », Gaël Faye

Je voulais écrire sur la guerre. Plus précisément, je voulais faire un éloge de la guerre. J’ai longtemps été pacifiste, et peut être le suis-je encore un peu. Mais force est de constater que ceux qui ont gagné des guerres s’en sortent plutôt bien dans ce bas monde. Je voulais montrer que la guerre était un mal mais un mal inévitable car profondément humain. En … Continuer de lire « Petit Pays », Gaël Faye