Tempête dans un verre d’eau

Il n’est pas rare d’entendre une personne s’auto congratuler en disant qu’elle est optimiste car elle voit « le verre à moitié plein » et une autre être cruellement accusée de pessimisme parce qu’elle verrait « le verre à moitié vide. » Autrement dit, le réel est neutre, ce qui compte vraiment c’est notre interprétation du réel et des événements qui nous arrivent. Le bonheur dans ce bas monde ne dépendrait que du point de vue qu’on adopte.

Naguère, quand on me reprochait de voir le verre à moitié vide et de faire preuve d’excès de pessimisme, je répondais d’un air lutin que j’étais réaliste et que je voyais le verre tel qu’il était. Je pensais alors avoir trouvé la meilleure répartie à ce test qui est d’ailleurs devenu un lieu commun de la pensée positive – horrible pensée qui nous enjoint à chanter des louanges pendant que nous marchons sur des braises ardentes sous prétexte qu’il nous faut nous réjouir d’être encore capable d’émettre des sons de notre bouche.

Un jour, alors que j’errais dans les méandres du web à la recherche de Dieu-sait-quoi, je suis tombée sur un papier abscons mais fort intéressant sobrement intitulé « Un verre à moitié plein ou un verre à moitié » du linguiste Brahime Larouz. Je m’étais promis de le lire vaillamment jusqu’au bout et d’écrire un petit article à ce sujet. Le temps de tenir ma promesse est arrivé.

L’objet de l’article est clair : « récuser une thèse psychologisante, communément admise, selon laquelle dire qu’un verre est à moitié plein, c’est être optimiste ; et dire qu’un verre est à moitié vide, c’est être pessimiste. » L’auteur souligne le fait la conclusion optimiste et pessimiste découle de ce qu’on suppose que le réel est statique alors qu’il est en plein mouvement. En clair, quand on dit que le verre est à moitié plein on veut dire que le verre est en train de se remplir. A l’inverse, quand on dit que le verre à moitié vide, on signifie qu’il est en train de se vider. La quantité d’eau n’apparait pas miraculeusement avec le verre : elle est mouvante.

Autrement dit, la personne qualifiée d’optimiste n’a pas décidé par la seule force de sa volonté de voir le positif dans toute chose mais sa vie est en train de se remplir de choses positives. Tandis que celle qui est dite pessimiste sent que quelque chose de positif lui file entre les doigts. Bien que la conclusion de ce petit article ne soit pas joyeuse, cela me semble intéressant de comprendre ce que les autres veulent réellement dire quand ils expriment des pensées négatives.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s